Moustiquaire ou paludisme ? Lorsque la moustiquaire devient facultative…

Article : Moustiquaire ou paludisme ? Lorsque la moustiquaire devient facultative…
Crédit: anghelo-estrada-fú, Via pexels
25 mai 2023

Moustiquaire ou paludisme ? Lorsque la moustiquaire devient facultative…

Nous sommes entrés en saison des pluies il y a quelques temps, et qui dit saison des pluies dit, d’une certaine manière, au revoir à la chaleur et bonjour à la fraîcheur, ainsi qu’aux moustiques bien sûr…

La saison des pluies entraîne avec elle une prolifération de moustiques, car elle favorise leur reproduction rapide. Les moustiques se développent grâce aux flaques d’eau laissées par les pluies. Nous sommes actuellement en saison des pluies, et au lieu de dormir sous des moustiquaires imprégnées, en raison de l’abondance de moustiques, les gens préfèrent encore dormir sans protection et se font piquer par les moustiques. Il existe plusieurs raisons à cela, que vous découvrirez dans cet article.

1000 façons d’éviter le paludisme

Le paludisme est depuis longtemps l’une des maladies les plus meurtrières de l’histoire de l’Afrique. C’est pourquoi nos gouvernements prennent continuellement des mesures pour lutter contre ce fléau. Il est fort probable que cela soit la raison pour laquelle nous avons appris, dès notre scolarité en classe de CE, comment prévenir le paludisme.

Les moyens de prévention peuvent aller de l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide et de répulsifs anti-moustiques sur la peau exposée, au port de vêtements longs et couvrants. Il est aussi courant d’éviter les zones marécageuses et les eaux stagnantes, où les moustiques se reproduisent et d’éliminer les sources d’eau stagnante près des habitations, telles que les pots de fleurs, les pneus usagés ou les récipients abandonnés, afin de réduire les lieux de reproduction des moustiques.

Crédit photo: anghelo-estrada-fú-, Via Pexels-

Pour prévenir le paludisme, dormir sous une moustiquaire se révèle donc comme l’un des moyens parmi tant d’autres pour lutter contre ce fléau. C’est dans cette optique que l’État togolais met souvent en place des campagnes de sensibilisation et de distribution de moustiquaires imprégnées sur l’ensemble du territoire. D’ailleurs, une cinquième campagne de distribution de moustiquaires à imprégnation durable (MID) est en cours. Mais la question qui se pose est la suivante : est-ce que la population utilise correctement les moustiquaires imprégnées distribuées gratuitement ?

Les gens ne dorment pas sous des moustiquaires !

Quoique je me base sur une réalité empirique du quartier dans lequel j’ai mené quelques investigations et sur un constat purement général, j’en suis venu à la conclusion selon laquelle les gens ne dorment pas sous des moustiquaires. Parmi les raisons les plus pertinentes que j’ai identifiées figurent les suivantes :

Ils ne se sentent pas à l’aise à l’intérieur de celles-ci

Certains individus peuvent trouver les moustiquaires inconfortables ou restrictives pendant leur sommeil. La moustiquaire donne à certaines personnes l’impression d’être enfermées, dans un espace clos, similaire à une chambre. Ils affirment avoir l’impression d’être étouffés sous une moustiquaire.

Ils ont l’impression d’être à l’intérieur d’un cercueil

D’autres vont même jusqu’à affirmer qu’ils ont l’impression d’être dans un cercueil (même si cela peut sembler comique, c’est une réalité). L’idée de dormir sous une moustiquaire leur fait tellement peur que l’association avec un cercueil les dissuade de l’utiliser pour dormir.

Ils ont chaud à l’intérieur d’une moustiquaire

D’autres affirment ressentir plus de la chaleur sous une moustiquaire. Ainsi, la sensation de chaleur devient une raison pour laquelle ils préfèrent dormir en plein air plutôt que sous une moustiquaire imprégnée.

Ils ressentent des sensations de brûlure lorsqu’ils sont à l’intérieur

D’autres affirment ressentir des sensations de brûlure chaque fois qu’ils dorment sous une moustiquaire, ce qui les empêche de dormir. Cela constitue une raison suffisante pour éviter l’utilisation de la moustiquaire. Cette situation est souvent due à une mauvaise utilisation de la moustiquaire, notamment lorsque certaines d’entre elles sont imprégnées d’insecticide. Malheureusement, certaines personnes qui ne savent pas lire peuvent passer à côté de des instructions importantes ou précautions spécifiques à prendre avant l’utilisation d’une moustiquaire. Ce qui peut conduire à une mauvaise utilisation des moustiquaires.

Que font-ils donc des moustiquaires imprégnées qu’ils reçoivent gratuitement ?

Certaines personnes cachent les moustiquaires imprégnées dans leurs chambres, les revendent ou les offrent à ceux qui en reconnaissent l’importance. D’autres vont jusqu’à les utiliser pour clôturer leurs petits jardins. Ou encore les utiliser comme filets de pêche dans des barrages ou des rivières.

Que font-ils alors pour éviter le paludisme ?

Les préférences varient quant aux méthodes utilisées pour se protéger des moustiques. Certaines personnes optent pour l’achat de produits peu efficaces ou des méthodes traditionnelles qui peuvent ne pas être satisfaisantes. D’autres choisissent de dormir à ciel ouvert tout en chassant les moustiques. Cependant, il est important de souligner que l’utilisation de moustiquaires demeure la méthode la plus efficace. Et recommandée par les autorités sanitaires pour prévenir le paludisme.

Crédit Photo: Mo Eid, Via Pexels 

Que faire pour amener les gens à dormir sous une moustiquaire ?

Il est donc essentiel de remettre en question les perceptions erronées que les gens ont des moustiquaires. En comprenant qu’elles sont souvent liées à des facteurs psychologiques.

Il est aussi possible que les gens ne soient pas conscients de l’importance d’utiliser des moustiquaires pour prévenir le paludisme. Une sensibilisation de manière approfondie, et non superficielle et adéquate sur les risques du paludisme et les avantages de l’utilisation de moustiquaires pourrait être nécessaire. Il faut mettre en évidence les horreurs de cette maladie. Et encourager la population à faire un usage adéquat des moustiquaires. Il est essentiel de les informer des graves dangers auxquels ils s’exposent en étant exposés aux piqûres de moustiques.

Serge Frogtéba BAMA

Étiquettes
Partagez

Commentaires